• CANDIDA ALBICANS " L'INVITE INDÉSIRABLE EN CAS D'INTOX" comment l'affamer?

    DOSSIER CANDIDA ALBICANS

     

    CANDIDA ALBICANS " L'INVITE INDÉSIRABLE EN CAS D'INTOX" comment l'affamer?

     

    CANDIDA ALBICANS: TEST...TRAITEMENT ET ALIMENTATION

    Faire des tests pour détecter le Candida

    Le Candida albicans (comme d’autres levures) est si souvent présent dans les selles qu’il est ignoré par les microbiologistes. De nombreux scientifiques ont souligné la difficulté de déterminer l’activité du Candida grâce aux tests, même lorsque celui-ci est en surcroissance.

    Ces tests ne sont pas parfaits. Mais quels sont les plus utiles au diagnostic d’une surcroissance du Candida ?

    Les échantillons de selles. Ils permettent de déterminer la souche de Candida impliquée, ainsi que la quantité de levures impliquée. Par contre, il faut savoir qu’un test sur quatre est négatif. Donc une personne souffrant d’une surcroissance du Candida peut être (mal) diagnostiquée comme n’ayant pas de Candida. Et comme presque tout le monde a le Candida Albicans dans son organisme, un test positif ne veut pas dire qu’il cause des pathologies. Leur intérêt principal est donc l’identification des souches de Candida. Cela permet de mieux choisir les antifongiques. Les échantillons de selles peuvent aussi permettre de détecter d’éventuels parasites, qui pourraient causer ou aggraver les symptômes.

    Le test de fermentation intestinale. Une prise de sang est effectuée avant que le patient ingère une certaine dose de sucre. Un autre prélèvement est fait une heure après, pour mesurer la quantité d’alcool (ethanol, methanol) produite par la levure. Cela permet de donner une indication sur l’activité du Candida.

    Les tests de perméabilité des intestins. Comme le Candida peut rendre les intestins perméables, ce test permet de détecter indirectement la présence de la levure.

    La recherche d’anticorps contre le Candida dans le sang. Il arrive que ce test donne des « faux négatifs ». En outre, la présence d’anticorps peut être due à une surcroissance passée, que l’organisme aurait surmontée avec succès.

    Les tests pour savoir si vous êtes sécréteur ou non-sécréteur. 80% des gens sécrètent les marqueurs chimiques de leur groupe sanguin dans leur salive. Les 20% de non-sécréteurs ont une plus grande tendance aux infections de toute sorte, notamment celles dues au Candida. Les non-sécréteurs ont d’ailleurs plus de mal à métaboliser les sucres que les autres, ce qui facilite la surcroissance du Candida. Les personnes du groupe O, en particulier si elles sont non-sécréteurs, ont davantage de risques de souffrir d’une candidose orale.    « L’histoire » médicale d’une personne, comme l’utilisation d’antibiotiques.

    Le meilleur moyen de savoir si le Candida est votre problème reste donc d’essayer un traitement. Si vos symptômes diminuent ou disparaissent, c’est que le Candida était au moins impliqué en partie.Il est bon que vous puissiez consulter un expert, pointu sur le sujet du candida-albicans. Ce dernier pourra vous construire un programme personnalisé. De fait, les conseils que je vous donne sur le blog sont applicables dans la plupart des cas pour guérir du candida, mais pas forcément à vos spécificités à vous. Vous avez le choix dans les spécialités, tant que la personne est formée et sensibilisée au sujet du candida-albicans.  Allez voir, par exemple :    un naturopathe réputé    un médecin nutritionniste, un médecin généraliste « capable de prendre un peu de recul »    un homéopathe qui utilise des méthodes traditionnelles, un autre professionnel de la santé avec les connaissances nécessaires pour soigner les candidoses. Certains ostéopathes et certains chiropracteurs pratiquent des thérapies par l’alimentation.

    Dans le doute, demandez-leur le détail de leurs diplômes et de leurs formations. Si vous avez des problèmes financiers ou pas de professionnel de la santé compétent dans votre secteur, et que vous choisissez l’auto-médication, il est impératif que vous suiviez le programme anti-candida dans son ensemble. Si vous ne suivez qu’une partie du programme, vous risquez d’échouer, et de compromettre par la suite vos autres tentatives. 

     

    Prise d’anti-fongiques naturels:

    Agents antifongiques (prenez-en au moins un, ou plusieurs, en fonction du budget dont vous disposez):  Ail , Jus d’aloe vera, Echinacée, Berberine, Acide caprylique, Huile d’origan, Huile d’olive, Camomille, Cannelle.

     

    L'ACIDE CAPRYLIQUE:

     C’est un extrait du cocotier qui détruit le candida-albicans. Il doit être pris sous forme de capsule gastro-résistante pour être absorbé par le bas des intestins. S’il est pris sous forme liquide, il sera absorbé par le haut des intestins et sera donc moins efficace (il ne touchera pas le candida installé plus profondément). L’acide caprylique a la même forme que les acides gras produits par la flore intestinale saine, et qui sont un facteur majeur de contrôle du candida par l’organisme.

     

     L'AIL: 

    C’est l’antifongique naturel le plus facile à trouver, le moins cher, et un des antifongiques les plus efficaces. Il a été le sujet d’une recherche mondiale en 1990, menée par Tadi P : « Anticandidal and anticarcinogenic potentials for garlic ». Des scientifiques russes ont montré que sa réputation de puissant antibactérien était fondée. Lorsqu’ils mettaient du jus d’ail frais dans des colonies de bactéries, ces dernières cessaient de fonctionner en quelques minutes. Un des antifongiques les plus puissants: Il est aussi très efficace contre les levures et mycélium. Votre régime anti-candida devra donc comporter la prise quotidienne d’ail frais (la meilleure solution) ou sous forme de capsules gastro-résistantes. Le mieux c’est donc d’ajouter une gousse d’ail crue découpée en petits cubes à vos plats, une fois qu’ils sont cuits. Si vous choisissez les capsules, le mieux est de prendre 400 à 600 mg d’ail par capsule, trois fois par jour (attention aux odeurs !). Chaque capsule devrait contenir 4000 mcg d’allicine.

    Astuce: Une alternative nettement meilleure au goût est le smoothie à l’ail (1 gousse d’ail, un bout de ginger, 1 cs huile d’olive, un petit verre d’eau purifiée, le tout passé au mixer)

     

    LA BERBERINE:

    La berberine désactivait non seulement le candida-albicans, mais aussi 10 autres espèces de levures. La berberine empêche la surcroissance du candida après notamment la prise d’antibiotiques, et favorise le repeuplement des intestins par des bactéries amies. C’est un agent anti-diarrhéique puissant, elle renforce le système immunitaire et est en même temps capable de détruire les bactéries, virus, et autres levures.

     

    L'ALOE VERA:  

    Le jus de cette plante du désert est un puissant agent antifongique. Ses propriétés de guérison sont connues depuis les phénicines, mais les chercheurs ne se sont intéressés que récemment à son utilité dans le cas d’infections digestives. Le professeur Jeffrey Bland a démontré l’utilité du jus d’aloe vera dans la lutte contre le candida-albicans. Il écrit : Le jus d'aloe vera est un puissant antifongique :Sur 10 patients souffrant de candidoses généralisées, 4 avaient des signes d’activité forte du candida dans les selles. Après la prise de jus d’aloe vera, les signes d’activité du candida dans les selles avaient diminué fortement. En plus d’avoir une action antifongique, l’aloe vera améliore l’équilibre acido-basique de l’estomac et favorise la bonne santé de la flore intestinale. Il peut aussi être utilisé localement : il a le même effet sur les infections bactériennes ou les mycoses de la peau. Toute personne souffrant de sucroissance du candida-albicans devrait prendre quotidiennement une à deux cuiller à soupe de jus d’aloe vera, diluées dans un verre d’eau. Le problème, c’est qu’en France il est très dilué (et qu’il coûte cher). Note : une fois ouvert, il faut le mettre au réfrigérateur, comme les jus de fruits. Il est conseillé de finir la bouteille en un mois. Les bouteilles coûtent entre 20 et 30 euros dans les magasins BIO, ça fait déjà un petit budget.

     

    LA CANNELLE: 

    Des études ont montré que cette épice pouvait être très efficace pourenrayer la croissance des bactéries, mais aussi des champignons, y compris le fameux et problématique candida albicans.  Au niveau du sang, en stimulant les récepteurs d’insuline (et réduisant l’insulinorésistance), la cannelle aide à équilibrer la glycémie,  puisque le corps a besoin de produire moins d’insuline.

    Mais saviez-vous qu’elle est aussi, cette chère cannelle, l’une des herbes les plus riches en antioxydants de la planète ?  Tout en ralentissant la croissance tumorale, elle inhibe les marqueurs inflammatoires liés à la prolifération cellulaire.la cannelle a démontré ses remarquables qualités médicinales :

    • elle stabilise le taux de sucre dans le sang,
    • elle réduit l’inflammation,
    • elle stimule le système immunitaire,
    • elle améliore l’équilibre neurologique.
    • Riche en calcium et en fibres, la cannelle est l’une des plus anciennes épices connues.

     

    MISE EN GARDE: HUILE DE PEPINS DE PAMPLEMOUSSE: 

    Cette huile est très à la mode sur le net. On trouve dans la plupart des forums des internautes qui vantent ses effets pour guérir du candida. Cependant, peu de preuves de son efficacité ont été apportées par les scientifiques. Aussi je vous suggère de privilégier les produits décrits précédemment. Leur utilité pour le programme anti-candida ont confirmées par des preuves scientifiques et l’expérience du Dr. Leon Chaitow, qui a guéri des centaines de personnes souffrant de candidoses chroniques. ainsi que des nutriments comme la biotine, qui empêche le candida de se transformer de levure en mycélium.Nota Bene : ces antifongiques naturels ne doivent surtout pas être pris par des femmes enceintes. Consultez votre médecin

     

    DETOXIFICATION ET SOUTIEN DU FOIE ET DU SYSTEME IMMUNITAIRE:

    Détoxification Et Soutien Du Foie: Une flore intestinale déséquilibrée produit des toxines qui se répandent partout dans les intestins. Dans ce contexte, le candida est souvent en surcroissance et provoque la formation de porosités. Quand on en arrive à ce point-là, on parle de dysbiose intestinale. Pour y mettre un terme, il faut adopter les stratégies suivantes : Prendre des probiotiques (L.acidophilus et Bifidobacterium) Prendre des prébiotiques (4 à 8 grammes de FOS par jour) Favoriser les aliments riches en FOS (asperges, artichauts de Jérusalem, bananes, oignions)  Adopter une alimentation riche en fibres ou prendre des suppléments de fibres (au moins 40 grammes par jour de lin, par exemple)    Eviter les aliments qui causent des intolérances ou des allergies alimentaires (car ils affaiblissent le système immunitaire)    Prendre des antifongiques naturels (cf. liste ci-dessus)    Manger une gousse d’ail par jour, au minimum

     

    Les toxines qui proviennent d’un intestin dysbiotique sont appelées endotoxines, contrairement aux toxines venant de l’extérieur de l’organisme, appelées exotoxines. Le principal rempart contre ces deux types de toxines est le foie, qui, grâce à une centaine de réactions chimiques, est capable de les éliminer du sang. En tant qu’organe principal de détoxification, il est capable de : filtrer le sang, éliminer les toxines directement grâce à des cellules spécialisées : les macrophages    utiliser des enzymes pour désassembler les toxines puis les excréterEnviron 25% du processus de détoxification de l’organisme a lieu dans l’intestin lui-même, notamment grâce aux probiotiques, alors que le reste a lieu dans le foie. Imaginez donc la surcharge que ce dernier subit lorsque la flore intestinale est déséquilibrée.

     

    Le chardon-marie : pour aider le foie. 

    Le chardon-marie ou sylibum marianum est une des substances les plus puissantes en termes de soutien du foie. Une étude a été effectuée sur 2600 personnes souffrant de problèmes de foie variés. Après 8 semaines de prise de chardon-marie, plus de 60% d’entre eux constatèrent la disparition totale des symptômes (distension abdominale, prurit, nausées, anorexie, fatigue, etc.). Les tests en laboratoire effectués sur le foie confortèrent ces résultats : la prise de chardon-marie avait mis fin à l’hypertrophie du foie. Les médecins ne relevèrent que très peu d’effets secondaires. Pour plus de détails sur cette étude, voir « Effects of sylibum on chemical, functional and morphological alterations of the liver : a double-blind controlled study », 1982.

     

    Un programme de soutien du foie est souvent nécessaire avant de commencer le régime anti-candida. De fait, le relâchement massif de toxines dû au candida en cours de destruction ainsi qu’une très probable dysbiose intestinale (mauvaises bactéries produisant de nombreuses toxines) peuvent mettre le foie à rude épreuve.°Renforcement Du Système Immunitaire Par La prise De Compléments Alimentaires (Vitamine C naturelle en poudre, Vitamine E, Vitamine A (sous la forme de béta-carotène), Arginine, Vitamine B5, Vitamine B6 (pyridoxine), Vitamine B12, Acide folique, Selenium, Zinc,, Magnesium, Acides gras essentiels, comme l’huile de graine de lin)D’autres nutriments pourraient être nécessaires, comme : Chromium,Fer, Manganèse, Acides aminés à large spectre

    Autre point essentiel du programme anti-candida : la prise de nutriments pour renforcer votre système immunitaire. Ils ne seront pas tous adaptés à votre cas (symptômes, etc.). Demandez donc conseil à votre médecin.

     

    LA VITAMINE C: 

     (naturelle en poudre, attention ne pas prendre d'acérola car elle contient des additifs, de l'aspartame, du gluten et du lactose): est essentielle à votre système immunitaire. L’essentiel de la défense de l’organisme est assuré par les cellules T. Moins ces cellules contiennent de vitamine C, moins elles sont efficaces contre les organismes étrangers, dont le candida-albicans (cf. « Nutraerobics », 1983). L’organisme consomme de la vitamine C à chaque fois que :  il est soumis à un stress (émotion, pollution toxique, etc.),  il subit une infection etc.

     Or il ne stocke pas la vitamine C, qui est soluble dans l’eau. Il a donc besoin d’apports constants de ce nutriment. Si vous prenez plus de vitamine C que vous en avez besoin, vous souffrirez d’une petite diarrhée. Comme chacun d’entre-vous a des besoins différents en vitamine C (les apports journaliers ne sont que des moyennes), cela permet de doser précisément ce dont vous avez besoin. Le prérequis étant que les symptômes de diarrhées dues a la candidose avancée aient cessé, ce qui arrive souvent quand vous suivez le régime anti-candida pendant quelques jours.

    Si, en prenant 2g de vitamine C, vous développez des diarrhées, c’est que vous avez besoin de moins. Cependant, dans des circonstances de stress ou d’infection, votre organisme peut avoir besoin de beaucoup plus de vitamine C. Il faut alors que vous fassiez des tests pour déterminer les doses optimales dont vous avez besoin, dans ce contexte-là (même protocole que précédemment). Si vous ne le faites pas, vous prenez le risque d’affaiblir votre système immunitaire, ce qui rendra votre guérison plus longue (et donnera une chance au candida-albicans de s’étendre encore un peu plus).Le docteur Robert Cathart a même montré que l’organisme pouvait avoir besoin de 100g de vitamine C, dans certaines circonstances. Attention : ne jamais prendre de doses importantes de vitamine C sans supervision médicale. Par contre, une fois la crise passée (infection, stress, etc.), les doses qui étaient adaptées entraînent, comme avant, des diarrhées. En situation « normale », il est conseillé de prendre 1 à 3 grammes de vitamine C, en l’absence de réaction des intestins (diarrhée, etc.). Le système immunitaire en sera renforcé et pourra lutter plus efficacement contre le candida-albicans.

     

    L’ARGININE:

     Pour que la vitamine C renforce l’action des cellules T, il faut bien entendu que ces dernières soient suffisamment nombreuses dans l’organisme. En dessous du sternum se trouve la glande du thymus, qui produit des cellules T. Cette dernière peut devenir très paresseuse, ce qui entraîne une forte réduction du nombre de cellules T dans l’organisme. Pour pallier cela, vous pouvez prendre 3 grammes d’arginine par jour – un acide aminé qui stimule l’activité du thymus, pendant un mois. Faites cela au début du programme, quand l’organisme en a le plus besoin. Prenez-la avant de vous coucher, à jeun (ou presque), avec de l’eau.La prise d’arginine au long-terme est déconseillé, même s’il n’y a pas d’effets secondaires connus pour des doses de moins de 20 grammes par jour. Avec moins de 20 grammes par jour d’arginine vous risquez seulement d’avoir la peau plus épaisse au niveau des coudes. Mais cela disparaîtra avec l’arrêt du complément. Si la prise au long-terme est déconseillée c’est que le thymus pourrait y devenir dépendant.*Attention : si vous avez déjà souffert d’herpès, ne prenez pas d’arginine puisqu’elle favorise aussi son activité. L’herpès est inhibé par un autre acide aminé, la lysine.

    LES VITAMINES B: 

    sont un allié essentiel de votre système immunitaire. Cependant, dans le cadre du programme anti-candida, vous devez éviter celles qui sont dérivées de levures ou de champignons. De fait, un grand nombre de personnes souffrant de candidose avancée sont sensibles aux produits liés au champignons et levures. La prise de ces vitamines déclencherait une action immunitaire qui vous fatiguerait plus avant.Toutes les vitamines B sont disponibles sous forme de synthèse, et ce sont celles-la que vous devez demander à votre médecin/pharmacien.Les doses recommandées sont les suivantes : de vitamine B6 (pirydoxine)25 à 50 mg par jour   de vitamine B2: 25 à 50 mcg par jour  d’acide folique:  25 à 50 mcg par jour     500 mg par jour de vitamine B5, à prendre sous la forme de calcium pantothénate (renforce les lymphocytes B et utile notamment si vous souffrez d’allergies)

     

    LES MINERAUX:

     Le zinc, le magnésium et le sélénium sont tous recommandés pour les cas où le système immunitaire est affaibli (cf. « Medical Application of Clinical Nutrition », 1983). Ils doivent donc idéalement être ajoutés au programme anti-candida.Comme pour les vitamines B, assurez-vous que le sélénium ne soit pas dérivé de levures ou de champignons. Demandez sa forme de synthèse. Les doses recommandées sont les suivantes (prenez les minéraux pendant les repas, sauf le sélénium) : Zinc (zinc orotate, picolinate ou citrate) : 50 mg par jour (granions le soir au coucher) Selenium : 50 mcg par jour (Oligosol le matin à jeun)  Magnésium : 250 à 500 mg par jourAutres vitamines importantes :La vitamine E : Assurez-vous de la prendre sous sa forme naturelle, la D-alpha-tocopherol, et pas sous sa forme de synthèse, la D,L-alpha-tocopherol. Dose recommandée : de 200 à 400 UI (unités internationales) par jour. La vitamine A : sous la forme de beta-carotène, jusqu’à 100 000 UI par jour. La vitamine F : deux capsules de 500 mg par jour, composées d’onagre ou d’huile de graine de lin

    Note importante : si vous décidez de suivre la piste de l’automédication, c’est à vos risques et périls. Demandez conseil à un médecin.

     

    Re-colonisation des intestins via des probiotiques:

    Du choix des probiotiques

    Il est conseillé d’éviter les produits contenant d’autres bactéries que le L.acidophilus, Bifidobacterium et L.bulgaricus, comme le L.casei ou le Streptococcus Faecium. Vous ne prenez aucun risque avec ces deux dernières bactéries, mais vous aurez un produit de moins bonne qualité. Privilégiez aussi les produits avec un emballage en verre noir, avec une garantie d’activité des bactéries et une date d’expiration. Idéalement, il est écrit sur l’emballage que les produits sont à garder au frais, c’est un gage de qualité.Evitez les produits liquides, privilégiez les poudres (le meilleur) ou les capsules. Ne prenez pas de tablettes, le processus de fabrication limite le potentiel de colonisation des probiotiques. Assurez-vous aussi, si possible, que le produit n’a pas été centrifugé (en demandant au fabricant, par exemple). Ce procédé sépare les bactéries de leur milieu de culture, ce qui les abîme et réduit leur capacité à coloniser les intestins. Si vous le pouvez, choisissez les super-souches : le LB-51 pour le L.Bulgaricus (en option) et le DDS-1 pour le L.acidophilus.

     Si vous êtes sensibles aux produits laitiers, assurez-vous que les probiotiques n’ont pas été cultivés sur ce type de milieu. Même congelées, ces bactéries ne sont pas compatibles quand elles sont stockées ensemble. Essayez donc de les obtenir dans des conteneurs séparés, sauf dans le cas où elles ont été séparées par un procédé spécial de micro-encapsulation (qui sera précisé sur l’emballage). Suivez les indications du fabricant pour savoir si les bactéries doivent-être prises pendant ou après les repas.Ne vous laissez pas avoir par les labels « souche humaine » ou « adapté à la consommation humaine ». De fait, toutes les souches de bonne qualité sont adaptées à l’homme.

     Quand commencer la prise de probiotiques ?

    Certains médecins conseillent d’attendre une semaine ou deux après le début du régime anti-candida avant de prendre des probiotiques. Pour Leon Chaitow, il vaut mieux commencer immédiatement étant donné que le L.acidophilus et le Bifidobacterium aident la détoxification de l’organisme. Ces deux bactéries permettent donc d’éliminer les toxines produites par le candida, relâchées en plus grandes quantités quand il est détruit.De part son expérience, Leon Chaitow recommande les produits suivants : ceux de la marque Natren,  ceux de la marque Biocare, ceux de la marque culturelleCela ne veut pas dire que les autres marques ne valent rien, mais c’est sa préférence.Vous pouvez aussi acheter les produits de chez Biocare (jugement purement subjectif)

     

     Régime anti-candida basique avec ajout de pré-biotiques:

    Si votre régime alimentaire est riche en graisses animales et en glucides raffinés, le fonctionnement de ces bactéries est perturbé. A l’inverse, certains aliments, les prébiotiques, peuvent améliorer leur fonctionnement. Un prébiotique est défini comme un aliment « non-digestible, qui a des effets bénéfiques pour l’hôte en stimulant sélectivement la croissance et/ou l’activité d’un nombre limité de bactéries dans le colon et, par conséquent, améliore la santé de l’hôte. »Les prébiotiques sont donc une bénédiction : ils aident spécifiquement les bactéries amies, sans nourrir les organismes (potentiellement) responsables de vos problèmes de santé. En outre, même si ce sont des glucides, ils ne font absolument pas grossir étant donné qu’ils ne sont pas digérés.Les plus connus sont :  les fructo-oligosaccharides (FOS), les gluco-oligosaccharides (GOS),le lactosucrose En les prenant, même sur une courte durée, vous améliorerez rapidement l’équilibre de votre flore intestinale. Plusieurs fruits et légumes contiennent prébiotiques comme  : l’ail, l’oignon, la banane, les asperges, l’artichaut de Jérusalem, le poireau

     

    LA BIOTINE: 

    aussi appelée vitamine H, est produite par les bonnes bactéries de la flore intestinale. C’est un nutriment essentiel pour combattre l’activité du candida-albicans. Des recherches au Japon aux montré que la biotine inhibe la transformation du candida d’une levure (presque) inoffensive, en un mycélium agressif, qui provoque la formatin de porosités dans les intestins. La biotine est un nutriment essentiel: Les carences en biotine entraînent un grand nombre de symptômes : teint verdâtre, peau sèche qui pèle,manque d’appétit ,nausées,lassitude, douleurs musculaires.Le blanc d’oeuf contient une substance appelée avidine, qui est capable de se combiner avec la biotine, la rendant ainsi inopérante. L’oeuf cru ne doit donc pas être inclus dans le régime anti-candida (l’avidine est détruite par la cuisson, même légère).Il vous est conseillé de prendre de 350 à 500 mcg de biotine, trois fois par jour et entre les repas, avec des lactobacillus acidophilus.

     

    L’HUILE D’OLIVE (acide oléique):

    a une action similaire à celle de la biotine. La dose recommandée est de 6 cuiller à soupe par jour, divisées en trois prises. Vous pouvez les prendre avant, pendant ou après les repas. Assurez-vous que l’huile est vierge, pressée à froid, et, si possible, biologique. Attention : si vous faites chauffer l’huile d’olive, l’acide oléique est détruit.    °utilisation de traitement locaux (voir comment guérir du candida avec des produits naturels)Suivre l’évolution des symptômesPour commencer, faites la liste de vos symptômes sur une feuille de papier. Essayez d’être exhaustif, c’est important pour la suite. Vous complèterez ensuite le tableau des scores ci-dessous et vous en servirez pour suivre l’évolution de vos symptômes au jour le jour.Tableau des scores : permet de suivre l'évolution des symptômes liés au candida Chaque jour, vous noterez l’acuité de vos symptômes, de 0 - pas de symptôme, à 3, symptôme fort.Vous pouvez et vous devez le faire pour chacun de vos symptômes, comme la fatigue, les indigestions, les maux de tête, les douleurs musculaires, etc. Laissez le bas du tableau libre pour pouvoir faire le total de votre « score symptômes » chaque jour, ainsi qu’un peu d’espace pour noter les événements marquants de chaque journée. Vous noterez par exemple le jour où vous avez commencé les L.acidophilus, celui où vous avez attrapé un rhume ou encore celui où vous n’avez plus d’huile d’origan. En fait, il vous faudra noter tous les facteurs qui peuvent influencer votre « score symptômes », mais dont vous ne vous souviendrez plus quelques temps plus tard. Etant donné qu’il est difficile de prévoir l’effet que tel ou tel élément aura sur vos symptômes, je vous conseille de noter tous les faits inhabituels. Gardez votre tableau des scores à portée de main et remplissez-le toujours au même moment de la journée. Avant le repas du soir, par exemple, ou en allant vous coucher.La valeur du tableau des scores est considérable. Lorsque vous ferez un changement dans votre programme anti-candida, vous pourrez voir l’impact qu’a ce dernier sur chacun de vos symptômes, ainsi que sur votre score total. Et si certains de vos symptômes gardent un score haut malgré un suivi rigoureux du programme anti-candida, vous saurez qu’ils ont probablement une cause autre que la sur-croissance du candida-albicans.Autre avantage du tableau : vous y verrez à quel point votre score symptômes était élevé quelques semaines auparavant. Le fait de voir que vos score diminuent progressivement est très gratifiant, et vous apportera un soutien moral bienvenu dans le suivi rigoureux du programme anti-candida. Nombre d’entre-vous se posent la question de la pertinence du régime anti-candida dans leur cas. Le tableau score à lui seul pourrait vous donner la réponse.Vous aurez nécessairement des hauts et des bas dans vos symptômes, qui ne diminueront pas linéairement. Cependant, si la tendance n’est pas à la baisse, c’est que :    aucun de vos symptômes (ou peu) ne sont liés au candida-albicans ou;    vous ne suivez pas le programme anti-candida avec assez de rigueur. Il ne suffit pas de faire le régime anti-candida un repas sur deux. Le moindre écart vous fait repartir de zéro (même si vos symptômes chroniques vont en diminuant)

     

    LE TABLEAU SCORE SYMPTÔMES

     Le tableau score symptômes vous permet de suivre l’évolution de vos symptômes dans le temps, en fonction des changements que vous faites dans votre programme anti-candida ainsi que de certains événements (« je suis à court d’acidophilus », « j’ai attrapé un rhume », etc.). Il est indispensable dans le cadre du programme anti-candida et il vous aidera à guérir. Cependant, ne vous attendez pas à avoir d’amélioration majeure dans les deux premiers mois de suivi du programme, si votre candidose est sévère (notamment si vous souffrez de muguet oral en plus de vos symptômes chroniques). Attendez-vous aussi à voir vos scores symptômes augmenter pendant deux ou trois semaines. Le candida, alors qu’il est progressivement détruit, libère de grandes quantités de toxines (on parle de die-off du candida, en anglais)Le début du processus de détoxification peut aussi causer de nouveaux symptômes.En adoptant le programme anti-candida, vous changez votre style de vie de façon importante. Ces changements étant potentiellement stressants pour votre corps – au moins au début du programme, il faut lui laisser du temps pour s’adapter. Vous devrez donc introduire les changements suivants par étape d’une semaine (et donc ne pas tout faire d’un coup):   

     

    Eliminer tous les allergènes (gluten, lactose, etc.)   

    Réduire puis supprimer TOUS les sucres   

    Introduire des compléments alimentaires et des herbes pour renforcer votre système immunitaire   

    Adopter des stratégies de soutien du foie 

    Ajouter les pré- et pro-biotiques  

    Adopter les anti-fongiques naturels

     

    Cela vous fait donc un programme de six semaines. La règle n’est pas écrite dans le marbre, d’autant que certaines étapes sont liées, mais ce qu’il faut retenir c’est l’ordre des étapes, et le fait qu’il vous faudra y aller progressivement. (voir le détail du programme anti-candida)Attendez-vous à voir apparaître certains symptômes « bizarres » pendant ces 6 semaines, à cause des changements que vous imposerez à votre organisme, les compléments que vous prendrez, et au début du processus de détoxification :    transit intestinal perturbé,  « bruits » et gargouillements dans le ventre, nausées, maux de tête, fatigue, et ce de façon plus importante que ce que vous aviez l’habitude de vivre

    Ces désagréments ne doivent pas vous détourner du programme anti-candida… votre corps vous fait seulement comprendre que des changements sont en cours. C’est à ce moment-là que le suivi d’un médecin ainsi que les conseils de vos pairs (notamment sur le forum pour guérir du candida) sont le plus importants.Détail du programme anti-candida, en 10 étapesAvant toute chose, il vous faut arrêter tout traitement comportant des stéroïdes (dont la pilule contraceptive) ou des antibiotiques. Ne prenez pas cette décision seul : parlez-en à votre médecin. A partir de là, vous pourrez commencer le programme anti-candida. Ce dont je vais vous parler ci-dessous est un complément des 6 étapes décrites précédemment.

    Le programme anti-candida en 10 stratégies :   

    -Si vous souffrez régulièrement d’indigestions, de dyspepsie, de brûlures d’estomac et de ballonements, pensez à la supplémentation en chlorhydrate de bétaïne ou en Swedish bitters, pour voir si ces problèmes apparaissent parce que votre organisme ne produit pas assez d’acide chlorhydrique.

    -Si vous souffrez d’allergies ou d’intolérances alimentaires, introduisez une enzyme à large spectre dans votre programme, et notez-en les bénéfices pendant plusieurs semaines. Cela devrait reduire vos symptômes, et mettre vos intestins sur la voie de la guérison plus rapidement.

    -Si vous êtes sensible aux aliments produits par, ou contenant des levures ou des champignons, supprimez-les de votre alimentation pendant 2 ou 3 mois selon la méthode d’exclusion-rotation. Si vous pensez être intolérant au blé ou au lait, éliminez ces familles d’aliments pendant les 3 premiers mois du programme avec de re-tester leur impact sur vos symptômes.

    -Eliminez le sucre sous toutes ses formes et les céréales (donc la farine) raffinées. Et ce, dans tous les cas.  

    -Introduisez les compléments alimentaires pour renforcer votre système immunitaire ainsi que les herbes servant à détoxifier votre foie.

    -Une fois que vous aurez suivi les étapes précédentes et noté leur impact sur votre tableau des scores, vous pourrez passer aux étapes suivantes pour affiner votre programme anti-candida :

    -introduire les pré- et pro-biotiques tout en gardant à l’esprit qu’ils peuvent causer des ballonnements au début du traitement (à noter dans le tableau score symptômes)

    -introduire les anti-fongiques naturels qui vous conviennent dans votre programme. Il est inutile de tous les adopter. Choisissez-en un ou deux que vous pouvez trouver facilement, et de la meilleure qualité possible. On trouve de l’ail cru (préférable aux gélules) dans toutes les grandes surfaces.

    -mettre en oeuvre les stratégies servant à réduire la perméabilité des intestins, s’il y a des symptômes indiquant une irritation du système digestif (i.e. intolérances alimentaires, trop plein de mucus, etc.).

    -traitement local des mycoses

    Lorsque vous commencez le programme, le candida est progressivement détruit et libère de grandes quantités de toxines dans votre organisme (le die-off, en anglais). Pour réduire les symptômes liés à cette étape, vous pouvez prendre les compléments alimentaires suivants :

    -zinc, L-cysteine ou L-methionine et/ou L-carninine      

    -herbes pour aider le foie dans son processus de détoxification, comme le gingembre et/ou le chardon-marie

    Si vous souffrez d’une dysbiose intestinale, qui peut être la cause d’une accumulation de toxine dans les intestins et l’ensemble de votre organisme, vous tirerez pleinement bénéfice d’une irrigation du colon. Comme cela dépend des cas de chacun, renseignez-vous auprès de votre médecin.

    -Si vos symptômes ont bien diminué, vous pourrez réintroduire certains aliments interdits après deux mois de programme anti-candida. Suivez la méthode d’exclusion-rotation et notez bien les effets des aliments sur votre tableau des scores.

    Mon programme anti-candida est-il efficace ?

    -Si votre score symptômes diminuent régulièrement (dans tous les cas, des hauts et des bas vont persister), vous avez toutes les raisons de continuer. Mais si, après deux mois de programme anti-candida rigoureux, vos symptômes ne diminuent pas de façon importante, alors vous vous trompez probablement de piste (notez bien le probablement, rien n’est sûr, et cela dépend des cas de chacun). Si vous en êtes arrivé à ce point-là, consultez impérativement un médecin compétent, qui pourra vous aiguiller sur d’autres pistes (ou vous expliquer ce que vous avez mal fait). Ces recommandations s’appliquent dans la plupart des cas de candidose. Cependant, la guérison et les symptômes de chacun dépendent des sensibilités individuelles, ainsi que des facteurs environnementaux. Il m’est donc impossible de donner des conseils détaillés et adaptés à chaque individu.°A quelle fréquence consulter ?Vous devez consulter un médecin sensibilisé et/ou formé aux problématiques de candida-albicans :    au début de votre programme anti-candida    toutes les 6 à 8 semaines pendant les 6 premiers mois de votre programme

    PROGRAMME ANTI-CANDIDA DE MAINTENANCE

     Un programme anti-candida de maintenance est fortement conseillé une fois le candida sous contrôle :  

    - régime faible en sucre   

    - régime faible en graisse  

    - aliments complets et non altérés (éviter tous les produits de l’industrie agro-alimentaire et privilégier le BIO)

    Dans le programme de maintenance, la prise de compléments alimentaires pourra  être plus légère et se limiter à la prise de probiotiques et de vitamines.

     Quelques précisions avant de parler du régime anti-candida. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, certaines personnes souffrant de dyspepsie et de reflux gastro-oesophagiens n’ont pas l’estomac qui produit trop d’acide. En fait, leur estomac en produit trop peu, ce qui entraîne : digestion incomplète de la nourriture dans l’estomac d’où fermentation et production de gaz, activité du candida dans un environnement qui n’est pas suffisamment acide pour l’inhiber. Les chercheurs ont montré que l’environnement idéal pour le candida est légèrement alcalin (pH 7,4), tandis que ce dernier est totalement inhibé quand il y a trop d’acidité (pH 4,5). Les personnes prenant des anti-acides (comme les IPP, notamment) favorisent donc l’activité du candida-albicans dans leur système digestif.

    Les facteurs suivants peuvent expliquer que l’estomac ne produise pas assez d’acide :*Exposition à des polluants toxiques comme les métaux lourds*Consommation excessive de café*Carence en zinc, nutriment essentiel à l’organisme, pour la formation des acides.

    Passer aux compléments à base de plantes, notamment les swedish bitters, un mélange d’herbes comme le pissenlit, à prendre deux ou trois fois par jour, 20 minutes avant les repas ou prendre de la cannelle. Il peut-être utile de prendre des compléments d’enzymes digestives, qui aident à digérer la nourriture, notamment si vous souffrez d’allergies ou d’intolérances alimentaires. Préférez les enzymes à large spectre.La question des aliments à base (ou dérivés) de levures.

    L’étape la plus importante pour remettre le candida-albicans sous contrôle c’est l’exclusion du sucre, sous toutes ses formes. Toute personne souffrant de sucroissance du candida doit s’y plier. Par contre, seules les personnes sensibles ou allergiques au candida et à ses toxines doivent impérativement éviter les aliments à base de levures et leurs dérivés (ainsi que tout ce qui contient des moisissures), pendant au moins 3 mois. Cela arrive notamment quand le candida, en se transformant en mycélium, a abimé la paroi intestinale.Quels aliments contiennent des levures et/ou des moisissures ?Levures, Levures sèches.

    Ces aliments ont tendance à aggraver les symptômes dus au candida, notamment les ballonnements et autres gaz, souvent dus à des intolérances alimentaires. De fait, quand une personne est intolérante/allergique au candida, elle a tendance a réagir de la même façon face à un champignon/une levure d’une autre espèce. Alors comment savoir si votre organisme est sensible au candida-albicans ? Si vous avez des symptômes suite à l’ingestion de champignons ou de produits à base de levure/contenant des moisissures, vous avez de grandes chances de l’être. Ca n’est pas évident puisqu’un grand nombre de produits contiennent des levures ou sont recouverts de moisissures, sans que vous le sachiez (par exemple, les fruits secs). Commencez donc par supprimer tous les produits suivants de votre régime, et réintroduisez-les un par un en suivant la méthode de rotation-exclusion (et en notant bien tous les symptômes).

    Les personnes sensibles au candida doivent donc éviter, en plus de tous les aliments contenant des céréales raffinées et du sucre : les champignons, les truffes, la sauce soja, les gélules médicaments ou compléments ayant un enrobage à base de soja,  les soupes préparées le thé noir babeurre ou crème sure tous les fromages tous les fruits secs (beaucoup de moisissures à la surface) toutes les boissons fermentées, comme la bière, le vin, le cidre, la ginger ale et les alcools forts tous les produits maltés tout ce qui contient du glutamate de monosodium, souvent dérivé des levures  tous les vinaigres (on le trouve souvent dans les sauces ainsi que dans les décorations de plats au restaurant, dans les choucroutes, les olives et les marinades)

    Note : certains experts ne sont pas d’accords sur l’intérêt de l’exclusion du vinaigre et des produits en contenant (choucroute, cornichons, olives, etc.). Le vinaigre de cidre étant bon pour la santé, le mieux c’est que vous l’essayez selon la méthode d’exclusion-rotation.

    Il est possible de trouver la plupart de ces produits sous une forme non dérivée de levures. Pour votre bien, demandez à votre pharmacien s’il les a en stock ! Ces aliments de « nourrissent » pas le candida directement. Si vous êtes sensibles aux levures, les aliments en contenant affaibliront votre système immunitaire qui devra les combattre en plus de tous les micro-organismes étrangers, comme le candida. Cela laissera donc le champ libre au candida-albicans, d’où une augmentation de vos symptômes après la consommation d’aliments contenant des levures ou des dérivés de ces dernières.De fait, si vous vous rajoutez des contraintes inutiles, vous réduisez vos chances de tenir le régime anti-candida.

     

     Méthode d’exclusion/rotation:

     Si vous n’êtes pas certains qu’un aliment est mauvais pour vous, vous pouvez un des deux protocoles suivants :

    Eliminez l’aliment de votre régime pendant 15 jours, puis re-consommez-en deux fois dans la même journée. Si vous ne souffrez ni de palpitations, ni de fatigue soudaine, ni d’impression de « brouillard » inhabituelle, ni de sensation bizarre dans la gorge et qu’aucun de vos symptômes ne se réveille dans les 24 heures qui suivent, alors vous pouvez réintroduire cet aliment dans votre régime. La façon la plus sure de l’introduire est de suivre la méthode de rotation. Vous ne mangez donc l’aliment que tous les 4 ou 5 jours, pendant 3 mois, le temps que votre flore intestinale se renforce.

    Eliminez l’aliment ou toute la famille d’aliments (produits laitiers ou levures, céréales, etc.) pendant une semaine, puis remangez normalement. Pendant toute la période, notez précisément vos symptômes, et leur évolution en termes d’intensité (notez donc avant l’évitement, pendant, puis après). Si vous vous sentiez mieux pendant la semaine où vous évitiez l’aliment ou la famille d’aliments (moins de symptômes ou symptômes diminués en intensité), et qu’ils sont revenus juste après, cela veut dire que l’aliment ou la famille tout entière oit être éviter pendant plusieurs mois avant d’être re-consommé.Si vous êtes vraiment sensibles à un aliment en particulier, il est possible que vous souffriez de symptômes de retrait pendant quelques jours, après le début de votre nouveau régime (des symptômes que vous n’aviez pas auparavant). C’est normal et cela montre en fait que l’aliment que vous évitez désormais affaiblissait votre système immunitaire.

     Les aliments riches en sucre: 

    Le sucre (sucrose) doit être évité à tout prix dans la bataille pour inhiber le candida-albicans. Cela concerne le sucre blanc, le sucre brun, le sucre noir, et toutes les autres teintes. Le sucre sain n’existe pas. Votre organisme n’a pas besoin d’apports de sucre. Le taux de glucose dans le sang (autour de 1 gramme par litre, la plupart du temps) couvre toujours les besoins des organes, quels que soient les apports extérieurs et les dépenses en énergie des organes. Il est capable de le métaboliser lui-même, et c’est ce qu’il a toujours fait dans l’histoire de l’humanité (de moins en moins, certes, durant des 100 dernières années, et c’est bien le problème…).

    Le seul avantage du sucre, c’est le goût qu’il donne aux aliments. TOUS les sucres favorisent la prolifération du candida-albicans. Cela comprend les sirops, le miel, le fructose, le maltose, le glucose, le sorbitol, le sucre des dattes, le sirop d’érable, et tous les aliments sucrés, même légèrement. Ainsi les bonbons, le chocolat et autres jus de fruits doivent-être évités.On peut trouver curieux de devoir éviter le miel. Après tout, c’est un produit naturel, non raffiné, qui conserve longtemps et qu’il n’a pas l’air de moisir.

     Le miel est hygroscopique, c’est-à-dire qu’il a tendance à absorber l’humidité de l’air. Plus le miel absorbe l’humidité de l’air, et plus le niveau d’eau à sa surface augmente. A partir d’un certain point, le sucre à la surface sera suffisamment dilué pour que les levures et les bactéries présentes à la surface puissent croître. Pour éviter cela, le miel est chauffé avant d’être vendu, et on y ajoute souvent des conservateurs comme le benzoate de sodium, qui inhibe la croissance des levures.C’est pourquoi le Dr. Truss interdit la consommation de miel pendant toute la durée du programme anti-candida.

     Les céréales raffinées:

    Vous devez éviter le pain, les pâtisseries, les biscuits et les gâteaux étant donné qu’ils contiennent des levures. Mais ces aliments sont doublement indésirables : ils sont essentiellement composés de farines raffinées (sauf quand il est précisé qu’ils ne contiennent que des farines complètes). Par conséquent, vous devez à tout prix éviter ces aliments, même au milieu de votre régime, une fois que vos symptômes se sont calmés. Toute farine plus raffinée que la farine intégrale est donc indésirable. De fait, les farines raffinées contiennent moins de fibres et de nutriments, et deviennent de la nourriture pour les levures plus que pour vous. Et plus la farine est raffinée, plus son index glycémique est élevé, ce qui favorise l’apparition de diabètes, etc. Réduire les quantités de céréales raffinées ingérées diminue le taux de multiplication des levures, et devrait donc limiter les quantités de toxines envoyées dans le sangLes céréales complètes, comme le blé complet, le riz brun, le millet et l’avoine sont désirables et doivent faire partie de votre régime alimentaire. Tout comme les farines intégrales.

     

    Ndt :  Certaines personnes souffrent aussi de la consommation de céréales complètes, et dans certains régimes comme le régime GS, ces dernières sont totalement exclues. D’autant que les résidus de pesticides s’accumulent dans l’écorce des grains des céréales, donc manger des farines intégrales et des céréales complètes non biologiques peut se révéler nocif. En résumé, si vous voulez manger des céréales complètes, choisissez-les BIO, et si vous n’êtes pas sûr que cette famille d’aliments vous convient, faites un test en suivant la méthode d’exclusion – rotation détaillée ci-dessus.

    De nombreux aliments transformés contiennent des sucres « cachés » ou des petites quantité de farine raffinée, qui leurs sont ajoutés pendant le processus de préparation/transformation. On ne trouve pas de sucre ou de farine dans leurs équivalents naturels, mais ces produits sont très utilisés par l’industrie agro-alimentaire pour des questions de conservation, de texture, ou tout simplement parce qu’il reste des résidus dans les machines. Ainsi la plupart des boites de conserve et certains aliments surgelés (notamment tous les plats déjà prêts) contiennent du sucre ou de la farine. Il sont donc indésirables, d’autant qu’ils n’ont pas d’intérêt sur le plan nutritionnel. Il y a 100 ans, la quantité de sucre consommée dans les pays riches était de 9 kg par personne et par an. L’alimentation était alors bien plus riche en nutriments essentiels. Aujourd’hui, les Américains et les Anglais en consomment 45 kg par personne et par an, soit 5 fois plus. Le corps humain a des capacités d’adaptation exceptionnelles, mais un siècle c’est bien trop court pour un tel bouleversement.

     Le surmenage des organes:

     Le pancréas est l’organe qui produit l’insuline ainsi que les enzymes essentiels qui digèrent les protéines. Il est stressé lorsque votre régime alimentaire est riche en sucre, et peut rapidement devenir « surmené ». Lorsque vous consommez du sucre ou un aliment en contenant, votre pancréas produit de l’insuline pour réguler le niveau de sucre dans votre sang. Il produit aussi de l’insuline lorsque vous buvez du thé ou du café, même sans sucre. Ces boissons causent en effet la libération de sucre par le foie (le stress a le même effet, car il entraîne la production d’adrénaline, qui stimule le foie).

    Un régime alimentaire riche en sucre, thé, café, alcool, coca-cola et chocolat (qui contiennent de la caféine, qui stimule le foie et le fait libérer du sucre), favorise l’apparition du cycle de surmenage des organes, et notamment le foie et le pancréas. Le problème, c’est que la plupart des habitants des pays riches ont adopté ce régime. D’un autre côté, il est facile d’en sortir avec un peu d’effort, et les premiers résultats sont presque immédiats.

    Les fluctuations du niveau de sucre dans le sang ont un effet profond sur votre personnalité. Elles sont dues à un cercle vicieux : d’un côté les prises de sucre et le sucre relâché par le foie augmentent le taux de sucre, ce qui entraîne la production d’insuline par le pancréas, pour réduire le taux de sucre. Comme les prises de sucre et les « stimulations » du foie (caféine, théine, alcool ou stress) sont répétées, le cercle vicieux est permanent. Les organes sont surmenés et les fluctuations du niveau de sucre vous fatiguent et altèrent votre personnalité.D’ailleurs, un régime alimentaire riche en sucre implique souvent des carences en aliments riches en vitamines et minéraux dont l’organisme a besoin. Ce régime altère donc le fonctionnement d’autres systèmes de l’organisme, comme le système immunitaire.

    Ce cercle vicieux peut prendre des années à se mettre en place. Une sensation de mal-être s’installe progressivement. L’activité du candida augmente, imperceptiblement au départ, causant progressivement plus de symptômes. Le sucre est bien une drogue « pure, blanche et mortelle ».

    Pendant au moins trois semaines après le début du régime, il est conseillé d’éviter les fruits frais, à cause de leur haute teneur en fructose. Et même après trois semaine, vous n’aurez droit ni aux melons, ni aux pommes et ni aux raisin, qui sont trop riches en fructose.

     Supprimez le lait de votre régime:

    Le lait contient son propre sucre, le lactose. C’est pour cette raison qu’il doit-être exclu de votre régime alimentaire. Seule exception à cette règle : les yahourts. Attention cependant, ils doivent impérativement être « vivants ». Certains contiennent des probiotiques morts ou incapables de se multiplier. D’autres ont du sucre ajouté. Les yahourts sont bénéfiques pour vous puisqu’ils contiennent des probiotiques qui inhibent le candida (notamment grâce à la production de vitamine B) et favorisent l’équilibre de la flore intestinale.

     Les autres aliments à éviter:

    La viande et le poisson fumé, les saucisses et le corned-beef sont proscrits car ils contiennent des substances artificielles, dont certaines sont dérivées des levures, qui perturbent votre flore intestinale et ralentissent donc votre guérison. Evitez toutes les noix, sauf celles qui sont en coque. Ce sont des aimants à moisissures lorsqu’elles sont rances. D’ailleurs tous les produits conservés pendant longtemps, à part les surgelés, sont nocifs pour vous. Ils sont susceptibles d’être légèrement moisis, même si ça ne se voit pas.

     De la motivation:

    Le succès d’un programme anti-candida dépend de nombreux facteurs, mais le plus important reste la motivation. Jusqu’où êtes-vous prêts à aller pour vous sentir mieux ? Vous avez désormais votre santé en main. Il vous reste toujours un grand nombre d’aliments excellents, et bons pour la santé, que vous pouvez manger à loisir. Il est probable qu’une fois que vous aurez l‘habitude de manger de façon très saine, vous ne voudrez plus réintroduire les « indésirables » dans votre régime, même lorsque le candida sera sous contrôle.Les bonnes habitudes alimentaires

     Petit déjeuner:

    Pour composer un petit déjeuner anti-candida, je vous propose de piocher des idées parmi les suggestions suivantes : Bouillie d’avoine. Ajoutez-y un peu de cannelle et des noix de cajou fraîches pour plus de saveur. N’utilisez ni sucre ni miel, qui sont les aliments préférés du candida-albicans. Préparez votre bouillie avec de l’eau, et pas du lait, comme c’est le cas dans la recette traditionnelle. Vous pouvez y verser un peu de FOS, qui ont un léger goût sucré et sont parfaits pour nourrir votre flore de bactéries amies.

    Mélanges de graines et de noix. Vous pouvez utiliser des graines de tournesol, de citrouille, de sésame, de lin, avec des flocons d’avoine ou de millet. Mangez ce mélange tel quel ou faites-le tremper dans un peu d’eau pendant la nuit. Autre idée : ajoutez un peu de yahourt frais (et « vivant ») à votre mélange. Je vous conseille de préparer vos yahourts vous-même, pour vous assurer qu’ils remplissent ces deux conditions. Rajoutez à loisir germe de blé, noix fraîchement ouvertes et FOS.

    Deux oeufs, cuits de la façon dont vous préférez. Ne mangez surtout pas d’oeufs crus. Ils contiennent de l’albumine, qui est éliminée pendant la cuisson. Du riz complet BIO, avec du poisson, éventuellement. Des pancakes de riz et d’avoine (aucun sucre, ajoutez-y du FOS si nécessaire) Du poisson (pas fumé) ou de la viande (ni fumée ni salée)    Des flocons de riz complet, avec du yahourt. Ne mangez de muesli que s’il est fait maison. Les mueslis tout prêts contiennent souvent des noix et des noisettes rances (aimants à moisissures), et du sucre ou du miel. Vous pouvez vous préparer votre propre muesli avec des flocons d’avoine ou de millet, et quelques noix fraîches. Un yahourt nature et « vivant ». Préparez donc vos propres yahourts, pour vous assurer qu’ils sont d’une excellente qualité. Vous pouvez le manger avec quelques graines (notamment de tournesol, de lin, de citrouille, ou de sésame), ainsi qu’un peu de F.O.S.

     Que boire au petit déjeuner ? Vous avez plusieurs options :

    Thé vert (éviter le thé noir), Thé de Chin, Thé de pau d’arco, Tisane comme la camomille ou le Rooibos Tout cela doit bien évidemment être pris sans sucre. Il est conseillé de boire au moins 1,5 litres d’eau minérale ou filtrée par jour… 2,5 litres idéalement.

    Après trois semaines de programme anti-candida, vous pourrez ajouter des fruits à vos petits déjeuners. Cela vous permettra de compléter les menus 1, 2 et 7 avec des tranches de banane (bien mure) ou d’autres fruits frais… sauf les pommes, le raisin ou les melons, qui sont trop riches en fructose pour le régime anti-candida. Les fruits peuvent constituer un menu à part entière, accompagnés d’une poignée de noix fraiches et/ou de graines. Continuez cependant à éviter les jus de fruits, qui, la plupart du temps, contiennent des sucres cachés (et même lorsqu’il est précisé « sans sucres ajoutés »).

    Les menus 1 et 2 sont les plus riches en fibres. Ce sont donc les plus désirables dans le cadre du régime anti-candida. Pour augmenter la teneur en fibre des autres menus, ajoutez une ou deux cuillères à café de graines de lin et de son (mélangez à 50/50). Il a été prouvé qu’un régime riche en fibres est le meilleur moyen de guérir du candida.

    Le Dr. Jeffrey Bland écrit d’ailleurs :Le régime anti-candida doit être plus riche en fibres qu’un régime normal. Il faudra manger du son d’avoine pour accroître la surface d’absorption des matières fécales et accélérer l’élimination des toxines (comme nous l’avons vu dans l’article sur comment guérir du candida avec des produits naturels, les intestins sont responsables de plus de 25% du processus de détoxification de l’organisme). Mangez 3 repas par jour. N’en sautez aucun, sauf si vous vous sentez mal ou que vous n’avez aucun appétit. « J’ai trop de boulot » n’est pas une excuse pour sauter un repas, surtout quand on souffre de problèmes alimentaires comme c’est surement votre cas si vous êtes arrivés jusqu’ici.

     MACHEZ ! (mais pas trop surtout pour les porteurs d'amalgames dentaires sinon risque de libération de mercure)

    Mâchez bien vos aliments, et notamment les hydrates de carbone (les féculents). Pour pouvoir digérer ces derniers, votre système digestif a besoin des enzymes présents dans la salive, qui permettent de casser leurs chaînes moléculaires. Evitez donc de boire pendant les repas, quelle que soit la boisson. Plus vous buvez, et moins vous avez besoin de mâcher pour avaler. Les repas riches en fibres sont les plus adaptés au régime anti-candida. Contrairement aux aliments raffinés et/ou riches en sucre, ils assurent un apport régulier de sucres naturels dans le sang. La glycémie est stabilisée, ce qui permet d’éviter les variations d’énergie et sauts d’humeurs, principaux responsables des envies de sucreries et d’en-cas.

     DU CHOIX DE LA VIANDE:

    La plupart des viandes, volailles et oeufs contiennent des résidus d’antibiotiques et de substances hormonales données aux animaux. De plus en plus d’élevages de poissons utilisent des antibiotiques et le saumon et le thon sont chargés en mercure. Consommer régulièrement ces produits veut donc dire compromettre la réussite du programme anti-candida… sauf s’ils proviennent d’une source qui n’utilise pas ces produits (agriculture biologique, éleveur de confiance, etc.).

    Vous devrez donc favoriser les viandes BIO et les petits poissons (sardines, maquereaux, anchois qui ne sont pas chargés en métaux lourds).

    Ndt : le problème de ce type d’alimentation, c’est son coût. La viande BIO coûte extrêmement cher. Donc si vous n’en avez pas les moyens, choisissez de la viande de bonne qualité. Les oeufs BIO ne coûtent pas beaucoup plus cher que les oeufs label rouge. Une autre solution serait de devenir végétarien… et de manger BIO, bien évidemment. Mais je pense qu’avant cela, le plus important est de ne plus consommer de sucres et de céréales raffinées, et de s’y tenir. Préoccupez-vous de la viande ensuite, une fois que vous vous en sortirez avec le régime anti-candida. Certaines viandes sont moins sujettes aux résidus d’antibiotiques et d’hormones. C’est le cas du lapin, du mouton et de l’agneau, qui vous devez manger en priorité, si vous mangez de la viande non BIO… tout comme les poissons sauvages (qui, eux, par contre, peuvent contenir des quantités importantes de métaux lourds). Toutes les autres viandes, et notamment le poulet, le boeuf et le porc, doivent être consommées BIO (Ndt : quand c’est possible… encore une fois ce n’est pas la priorité). 

     LES LEGUMES:

    Si possible, adoptez une alimentation biologique. Pour que votre régime alimentaire soit riche en fibres, c’est-à-dire optimal pour guérir du candida, il vous faut consommer beaucoup de légumes frais. Favorisez les légumes riches en fructo-oligosaccharides (FOS), comme les oignons, les asperges, l’ail, les artichauts de Jérusalem ainsi que les poireaux. Cuisez vos légumes à la vapeur. C’est la meilleure façon de conserver les nutriments qui sont souvent détruits ou perdus lorsqu’on les fait bouillir. Et ces nutriments sont essentiels à votre système immunitaire… plus encore quand vous souffrez de candidose.ex: manger à volonté des légumes verts (et verts seulement à l’exception des petits-pois) crus en salade avec un peu de jus de citron et de l’huile d’olive. Le soir, on peut manger des légumes légèrement bouillis et assaisonnés d’herbes fraîches. 

     LES PROTEINES:

     Les sources de protéines ne sont pas exclusivement animales. Au contraire, pour des questions de santé (et de portefeuille…), il est préférable de consommer moins de viande et d’en remplacer une partie par des protéines végétales. Il est conseillé de combiner des céréales et des graines de légumineuses, pour un apport de protéines optimal. Exemple de repas : du millet avec des pois chiches, ou du riz brun avec des lentilles. Les doses de protéines nécessaires varient d’une personne à l’autre. Pour être en bonne santé, les personnes de l’Asie de l’Est ont besoin de moins de protéines que les Européens du Nord… l’écart vient de différences de digestion et d’assimilation des protéines. Si on généralise grossièrement, cela donne 50g de protéines d’excellente qualité en Asie de l’Est, contre 75g en Europe du Nord. Cela varie, bien sûr, en fonction des niveaux d’activité. Ainsi, si vous mangez des yahourts natures et « vivants » (apport de protéines) pour les probiotiques, vous pouvez vous passer de protéines pour le déjeuner ou le dîner, puisqu’ils constituent un bon apport de protéines. Adaptez l’équilibre entre protéines d’origine végétale et animale en fonction de vos besoins. Ecoutez votre corps, et répondez à vos besoins tout en évitant les excès. Plus vous allez manger sainement, et plus votre corps vous enverra des signaux cohérents et faciles à comprendre, puisqu’il sera en bonne santé.

    Les goûts de chacun et les combinaisons d’aliments possibles étant innombrables, on ne peut que donner des conseils d’ordre général pour le régime anti-candida. Ainsi les règles majeures sont les suivantes : Evitez tous les sucres et les céréales raffinées, ainsi que tout ce qui en contient.

    Ne consommez pas d’aliments et de boissons fermentées.  Favorisez la viande et le poisson « sains », c’est-à-dire évitez au maximum toutes les sources utilisant des antibiotiques et des stéroïdes ou métaux lourds. Mangez au moins 3 repas par jour (pour certaines personnes, il vaut mieux en manger 5, plus légers) Mangez suffisamment de protéines chaque jour.  Assurez-vous que votre régime alimentaire est suffisamment riche en fibres. Pour cela, mangez beaucoup de légumes, un peu de millet et d’avoine, et des graines de tournesol, de citrouille, etc. Ne mangez pas de fruits pendant les 3 premières semaines du programme. Passé ce délai, vous ne pourrez toujours pas consommer de pommes, de melons et de raisin, qui sont trop riches en fructose. Les jus de fruits sont proscrits, étant donné qu’ils contiennent souvent des sucres cachés (même quand ce n’est pas précisé sur l’étiquette)

     ELARGIR LE REGIME ANTI-CANDIDA

    Après deux mois de régime anti-candida, vos symptômes seront bien calmés. Vous aurez alors le droit de tester quelques aliments supplémentaires. Mais ne le faites que si vous ressentez une amélioration, et pas avant la fin du deuxième mois. Quand vous introduirez un aliment « interdit » dans votre régime, notez soigneusement les symptômes que cela produit. Après une semaine d’observation, si aucun symptôme n’est apparu, vous pourrez tester un autre aliment… et ainsi de suite. Mais si les symptômes réapparaissent, revenez-en au régime anti-candida strict, jusqu’à ce qu’ils se calment.

    De telles expérimentations ne sont nécessaires que si vous vous sentez trop contraint par le régime anti-candida strict. Si vous en êtes capables, vous pouvez, et c’est encore mieux, suivre ce dernier pendant toute la durée du traitement. Vous devrez alors suivre les consignes pendant au moins 6 mois. Gardez à l’esprit que les aliments « interdits » dans le régime anti-candida peuvent faire revenir vos symptômes… même si ce n’est pas forcé. Si cela arrive, vous devrez vous montrer patients pendant encore quelques temps. Un grand nombre d’ouvrages existent sur la méthode de rotation, et qui pourront vous aider à mettre en place une stratégie pour manger certains aliments de façon périodique.

    Même après 2 mois de programme anti-candida, ne réintroduisez pas d’aliment contenant du sucre, le carburant préféré du candida. Si vous ne pouvez pas tenir sans, réintroduisez un peu de miel dans votre régime.Ndt : si au bout de quelques temps, vous ressentez une addiction au miel, c’est qu’il est temps d’arrêter." Il y a quelques années, j’en mangeais énormément sans comprendre pourquoi… je ne connaissais pas, à l’époque, le candida-albicans. Je savais que j’étais intolérant au gluten, au lactose et au sucre et je les évitais, mais je ne soupçonnais pas le miel, un produit des plus naturels. Pourtant, à l’époque, je souffrais encore de nombreux symptômes, que j’attribuais au stress. J’ai compris plus tard que c’était probablement le candida qui, par l’intermédiaire de ses toxines, avait contribué à créer chez moi un comportement addictif."

    Faites donc très attention au miel, et à tous ces aliments qui peuvent paraitre inoffensifs, comme les fruits. Le plus dur dans le cas d’une d’addiction, c’est d’en prendre conscience. Vous aurez tendance à vous mentir à vous-même… surtout que vous ressentirez un besoin désespéré pour cet aliment en particulier. Dans ce cas, ce sont souvent vos proches qui, étonnés par votre appétit d’ogre, vous mettrons sur la voie. Arrêtez alors de consommer cet aliment, et notez bien le changement que cela entraine dans vos symptômes.

    Autres informations essentielles pour le régime anti-candida: des moisissures sont présentes sur la plupart des fruits et légumes. Vous devez donc :  les manger le plus vite possible. Plus ils sont conservés longtemps, plus les moisissures se développent…bien les laver. Un bon lavage permet de diviser le nombre de levures et de bactéries présentes à la surface par 10. Commencez par enlever les tiges et les queues, la où la poussière s’accumule… sinon l’eau ne fera que déplacer la poussière sur les parties comestibles. Utilisez de l’eau chaude (>55°C) : elle élimine davantage de micro-organismes que l’eau froide, et la chaleur contribue à éliminer les polluants en profondeur. Frottez le légume/fruit sous l’eau chaude pendant 30 à 60 secondes. Voilà, c’est prêt !Les levures pullulent aussi sur les grains de toutes sortes.

    Ainsi, moins ils ont été conservés et mieux ça vaut… de nombreuses personnes atteintes de sur-croissance du candida sont intolérantes à plusieurs sortes de grains et de céréales. Ces sensibilités diminueront normalement après quelques mois de régime anti-candida strict. Ne réintroduisez les aliments auxquels vous êtes sensibles qu’en suivant le protocole d’expérimentation décrit ci-dessus.

    Attention aux noix, qui sont autorisées dans le régime anti-candida mais attirent les moisissures. Les cacahouètes et les pistaches, notamment, sont les plus gros aimants à moisissures. Toutes les noix, sauf si elles sont fraîchement cueillies et ouvertes, ont des moisissures à la surface. Ne mangez que des noix de saison et en coque… ou évitez-les complètement.A part un peu de beurre et des yahourts natures et « vivants », évitez les produits laitiers.

     Si vous êtes au restaurant ou que des amis vous invitent à manger, choisissez (si c’est possible…) des plats classiques et sans surprises. Evitez les sauces, les desserts et les farces, qui causent souvent de très mauvaises surprises. Le pari le plus sûr reste de prendre une viande ou du poisson avec de la salade ou des légumes. Attention… les restaurants font toujours preuve de créativité pour ajouter des aliments interdits à des plats classiques (de la panure par ci par là, par exemple)… c’est aussi comme ça qu’ils justifient leurs prix. Précisez donc bien à la commande que vous voulez vos plats avec sauce à part, et/ou avec de l’huile d’olive. Même s’ils ne le font pas toujours de bonne grâce, les cuisiniers sont assez flexibles puisqu’ils disposent de nombreux accompagnements. Buvez de l’eau plutôt que du vin.

     Qu’en est-il des sucres de substitution pour ceux qui ne peuvent se passer de sucré ?

    Le mieux reste le fructo-oligosaccharide (F.O.S) qui, non seulement ne sert pas de carburant candida-albicans, mais nourrit spécifiquement les probiotiques. Il a un agréable goût sucré. Vous pouvez en ajouter à vos plats en toute sécurité… même en grandes quantités. Pour favoriser l’équilibre de votre flore intestinale, n’en consommez pas moins de 8g par jour.

    De la consommation d’eau:

    Vous devez filtrer l’eau du robinet. Il existe de nombreux filtres abordables, notamment ceux au charbon actif, disponibles dans les magasins BIO.Attention, le filtre est un récupérateur de métaux donc changer le filtre toute les semaines sous peine de vous intoxiquer! La plupart des eaux minérales sont compatibles avec le régime anti-candida. Evitez cependant les eaux gazeuses si vous souffrez de ballonnements et/ou de gaz. Le café et le thé sont interdits non seulement parce qu’ils contiennent souvent des moisissures, mais aussi parce qu’ils entrainent la libération de sucre par le foie. Ce sucre sert de nourriture au candida, et sollicite le pancréas, qui peut se fatiguer rapidement et entrer dans le cercle vicieux du surmenage des organes (cf. ci-dessus). Autre bonne raison de ne pas boire de thé : il limite la capacité de l’organisme à absorber le fer et les protéines. Le café est suspecté de favoriser le développement de certains cancers.

    Quelques précisions avant de parler du régime anti-candida. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, certaines personnes souffrant de dyspepsie et de reflux gastro-oesophagiens n’ont pas l’estomac qui produit trop d’acide. En fait, leur estomac en produit trop peu, ce qui entraîne : digestion incomplète de la nourriture dans l’estomac d’où fermentation et production de gaz, activité du candida dans un environnement qui n’est pas suffisamment acide pour l’inhiber. Les chercheurs ont montré que l’environnement idéal pour le candida est légèrement alcalin (pH 7,4), tandis que ce dernier est totalement inhibé quand il y a trop d’acidité (pH 4,5). Les personnes prenant des anti-acides (comme les IPP, notamment) favorisent donc l’activité du candida-albicans dans leur système digestif.

    Les facteurs suivants peuvent expliquer que l’estomac ne produise pas assez d’acide

    *Exposition à des polluants toxiques comme les métaux lourds

     *Consommation excessive de caf

     *Carence en zinc, nutriment essentiel à l’organisme, pour la formation des acides.

    Passer aux compléments à base de plantes, notamment les swedish bitters, un mélange d’herbes comme le pissenlit, à prendre deux ou trois fois par jour, 20 minutes avant les repas ou prendre de la cannelle.

    Il peut-être utile de prendre des compléments d’enzymes digestives, qui aident à digérer la nourriture, notamment si vous souffrez d’allergies ou d’intolérances alimentaires. Préférez les enzymes à large spectre.La question des aliments à base (ou dérivés) de levures.

    L’étape la plus importante pour remettre le candida-albicans sous contrôle c’est l’exclusion du sucre, sous toutes ses formes. Toute personne souffrant de sucroissance du candida doit s’y plier. Par contre, seules les personnes sensibles ou allergiques au candida et à ses toxines doivent impérativement éviter les aliments à base de levures et leurs dérivés (ainsi que tout ce qui contient des moisissures), pendant au moins 3 mois. Cela arrive notamment quand le candida, en se transformant en mycélium, a abimé la paroi intestinale.Quels aliments contiennent des levures et/ou des moisissures ?Levures, Levures sèches.

    Ces aliments ont tendance à aggraver les symptômes dus au candida, notamment les ballonnements et autres gaz, souvent dus à des intolérances alimentaires. De fait, quand une personne est intolérante/allergique au candida, elle a tendance a réagir de la même façon face à un champignon/une levure d’une autre espèce. Alors comment savoir si votre organisme est sensible au candida-albicans ? Si vous avez des symptômes suite à l’ingestion de champignons ou de produits à base de levure/contenant des moisissures, vous avez de grandes chances de l’être. Ca n’est pas évident puisqu’un grand nombre de produits contiennent des levures ou sont recouverts de moisissures, sans que vous le sachiez (par exemple, les fruits secs). Commencez donc par supprimer tous les produits suivants de votre régime, et réintroduisez-les un par un en suivant la méthode de rotation-exclusion (et en notant bien tous les symptômes).

    Les personnes sensibles au candida doivent donc éviter, en plus de tous les aliments contenant des céréales raffinées et du sucre : les champignons, les truffes, la sauce soja, les gélules médicaments ou compléments ayant un enrobage à base de soja,  les soupes préparées le thé noir babeurre ou crème sure tous les fromages tous les fruits secs (beaucoup de moisissures à la surface) toutes les boissons fermentées, comme la bière, le vin, le cidre, la ginger ale et les alcools forts tous les produits maltés tout ce qui contient du glutamate de monosodium, souvent dérivé des levures  tous les vinaigres (on le trouve souvent dans les sauces ainsi que dans les décorations de plats au restaurant, dans les choucroutes, les olives et les marinades)

    Note : certains experts ne sont pas d’accords sur l’intérêt de l’exclusion du vinaigre et des produits en contenant (choucroute, cornichons, olives, etc.). Le vinaigre de cidre étant bon pour la santé, le mieux c’est que vous l’essayez selon la méthode d’exclusion-rotation.

     

     

     

    source blog "fibro et métaux lourds" audrey-audrey

    « Sylvie SIMON " lanceuse d'alerte "MENACE SUR NOS NEURONES »

  • Commentaires

    1
    sahador
    Samedi 14 Juin 2014 à 17:19
    sahador

    Bonjour

    votre site est remarquable

    merci

    mil fois

    2
    Lajoliette
    Samedi 14 Juin 2014 à 18:40

    Merci beaucoup Sahador.


     

    3
    dodo34
    Samedi 9 Juillet 2016 à 19:06

    bonjour, synthèse très complète bravo . Petit résumé de mon parcours quand même , si cela peut aider : A la base j'ai été traité par le corps médical pour une acidose métabolique (beaucoup de sport et donc trop de stress, mmoouuaaaiiii) alors qu'après plusieurs mois de traitements en faisant des recherches sachant que mon état empirai, je me suis rendu compte que je souffrais d'hypochlorhydrie du à ma consommation journalière d'eau de source qui m'a complètement déminéralisé  . En gros j'ai été traité pour un excès d'acide alors que je souffrais d'un manque d'acide . Ouucchhh  ! Pas mal la boulette quand même  ! Le principal problème c'est que durant ces mois j'ai été traité à base d'IPP etc qui m'ont littéralement flingué a tel point que j'ai subi  une croissance de h pylori dans l'estomac (que j'ai soigné notamment avec la résine de mastic qui éradique vraiment toutes les souches de  h pylori, contrairement aux antibiotiques et au miel de manuka ou autres anti fongicides . Action non négligeable de la résine de mastic même sur la candidose ) et donc à une candidose digestive que j'ai trainé pendant plus de trois ans après des échecs sur une alimentation stricte anti candida  et même une alimentation cétogène . Ne voulant pas abdiquer pour autant (je suis un battant), j'ai décidé de poursuivre mes propres recherches car je savais que le sucre n'était pas l'élément majeur pour en guérir et je suis venu à trouver une complémentation nutritionnelle (plusieurs mois de recherches, pas facile d'obtenir des données médicales, je suis pas médecin lol) qui m'a permis de faire revenir ces candida albicans à leur état initial inoffensif  tout en mangeant une alimentation non restrictive . Les nutriments qui m'ont permis la guérison sont  la sam-e (400mg/jour), les acidophilus (50billions/jour), la vitamine c liposomale (2000mg/jour), le sélénium non sélénite (100ug/jour) et l'extrait d'ail fort (2000mg/jour) .  Les acidophilus et l'ail pour la prise en charge de la santé digestive (antiseptiques) . La sam-e, le sélénium et la vitamine c pour la production de glutathion et son recyclage, tout en prenant en charge la santé hépatique . La vitamine c, l'ail et le sélénium pour augmenter de manière drastique la production de l'oxyde nitrique (sachant que le candida vit dans un environnement anaérobique, augmenter au maximum l'oxygénation de son organisme est primordial pour lui nuire au maximum) . J'ai eu des résultats visibles en deux semaines (bon, j'avoue que la bataille intestinale a fait rage la première semaine, un mal pour un bien) et surtout pas un DIE OFF  les semaines suivantes . Au bout de trois mois j'avais plus un symptôme (langue parfaitement rose sans crevasses, ongles, peau, cheveux, dents, système digestif, système hépatique impeccables) . Mon médecin est restait sur le cul vu mon implication comparé a lui, (je le cite au bout de deux ans aprés gastro et compagnie : il vas falloir se faire une raison et apprendre à vivre avec) Ouiii, si le spécialiste le dit c'est forcément vraie n'est ce pas (spécialiste du porte feuille plutôt ;) . Bonne route et bonne santé et surtout apprendre à écouter son corps et acquérir des connaissances par ses propres moyens sur des traitements naturels et non médicamenteux et rectifier son alimentation (ne me parler plus d'eau minérale lol) car c'est très souvent la base de tous problèmes .

      • Switch
        Samedi 7 Janvier 2017 à 22:38

        Salut

        Merci pour ce précieux commentaire!! c'est vraiment excellent. J'étais en pleine cure de vitamine C ( 5g / j ) et d'ail naturel + un antifongique chimique (fungizone) et un régime anti candida. Je soigne juste une mycose buccale, dépistée recemment depuis quelques semaines (muguet sur la langue). Mais je préfère mettre les bouchées double avant d'arriver à une candidose récidivante ou chronique.

        Je comptais me procurer des probiotiques, mais grâce à ton témoignage, je vais me procurer de la sam-e. C'est pas donné mais je pense que ça en vaut le coup.

        Lorsque tu évoques les acidophilus, ne t'es tu pas procuré les autres souches telle que le bifidobacterium, le L Bulgaricus et les prébiotiques FOS pour ta cure anti candida?

        Sinon tu en es où actuellement? As tu eu des récidives?

        Si tu pouvais répondre ça serait sympa. Merci

      • Switch
        Dimanche 8 Janvier 2017 à 17:44

        C'est vraiment hyper galère de trouver les acidophilus 50 milliards.

        Peux tu détailler stp où as tu acheté tous tes produits?

        merci

    4
    sharon alex
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 14:22

    J'ai été guéri du virus de l'herpès Je suis tellement heureux d'annoncer ce grand témoignage sur le Dr MOHAMMED qui m'a aidé dans ma vie, il nous faut juste essayer la phytothérapie pour voir si elle guérit comme ils le disent, en ce moment je suis un je suis le témoin vivant de cette cure à base de plantes, j'ai écouté les commentaires des gens à propos de cette plante médicinale qu'elle guérit vraiment et naturelle et n'est pas artificielle comme les autres médicaments. je suis très heureux aujourd'hui d'avoir été guéri avec cette même plante à base de plantes dont j'ai parlé avec fierté. Je peux donc dire avec fierté que le travail est complet et qu'il guérit mon VIRUS HERPES. Il y a quelques semaines, j'ai été testé négatif après avoir pris la phytothérapie pour 3 des semaines avant que je sois guéri par ce grand docteur en phytothérapie, j'ai visité différents hôpitaux mais il n'y a pas de remède tout ce qu'ils m'ont donné est une liste de médicaments comme Famvir, Zovirax et Valtrex qui peut SUPPRIMER l'épidémie, ne pas vivre vie normale sinus le jour où j'ai été testé positif moyenne alors que j'ai dépensé beaucoup d'argent sur cette drogue malgré le fait que le virus reste toujours. Je naviguais sur Internet à la recherche de remède sur HERPES et j'ai vu des commentaires de personnes qui parlaient de la façon dont le Dr MOHAMMED guérit leur maladie comme COLD SORE, LE DIABÈTE LUPUS VIRUS, LE CANCER, L'HERPES, LA SLA ET BEAUCOUP PLUS. je l'ai contacté, il m'a donné de l'espoir et m'a envoyé la phytothérapie à travers le service de messagerie à mon pays, après avoir pris la phytothérapie pendant un jour, j'ai déclaré avoir remarqué des changements, après 3 semaines mon corps était complètement ok puis je veux à l'hôpital confirmez, mon résultat HERPES est sorti négatif. aujourd'hui, je suis si heureux de partager ce témoignage. j'ai été incapable de le garder à moi-même, je veux utiliser cette brume pour sauver la vie des autres en tondant ce témoignage. mon conseil à vous tous est de contacter ce grand docteur HERBAL herbalcure12@gmail.com Ou WHATSAPP +2349036036397

      • Bree
        Mardi 7 Novembre 2017 à 15:09

        bonjour, est il possible de prendre un rendez vous avec ce Docteur Mohammed et si oui, merci de me donner son adresse

         

    5
    pires park
    Lundi 5 Mars à 03:26
    Je ne sais pas si vous seriez intéressé par mon cas.Voici le Dr Itua Contact Information, drituaherbalcenter @ gmail.com Ou mobile +2348149277967 Il parle de WhatsApp aussi. J'ai été traité pour le génotype 2 de l'hépatite C à partir du 14 janvier 2017. J'ai été traité avec le Dr Itua Herbal Medicine qu'il a préparé et envoyé par EMS Courrier service et je l'ai reçu au bureau de poste de l'Ohio. Je suis guéri. Dans deux semaines, n'est-ce pas joyeux? Oui, je suis heureux et mon cœur se remplit de joie. Dr Itua a rendu ma vie significative. Et à mon ami Nicky qui m'a dirigé à Dr Itua herbal center je t'ai toujours dévalorisé mon cher ami.Doctor Itua m'a assuré qu'il peut aussi bien guérir la maladie suivante, VIH, DIABÈTE, VIRUS DE L'HERPÈS, HEPATITE, CANCER, AMOUR SPELL, FIBROIDE.Voici mon nom d'utilisateur personnel instagram @piresparkfaithlead ........... Merci Dr Itua Herbal Center.
    6
    Laurent
    Mercredi 26 Septembre à 07:06
    Bonjour, je souhaite être aidé pour trouver un Docteur capable de m’accompagner pendant mon traitement du candida. J’ai plusieurs restrictions alimentaire, et je ne sais plus ce que je peux manger.
    J’habute en Belgique.
    Merci pour votre soutien.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :